Jeunesse

Le Clan des Otori / 2 – Lian Hearn

Hearn-2.jpg CoeurA la fin du premier tome, Takeo a rejoint la Tribu. Il doit donc subir un apprentissage visant à le rendre impitoyable. Accompagné de Yuki, fille de son maître Muto Kenji, de Aiko son ennemi et de quelques autres membres déguisés en balladins, l’adolescent part vers les hauteurs enneigées pour échapper à la vengeance d’Araï.
Mais il pense toujours à Kaede qui est retournée sur ses terres, a retrouvé ses soeurs et son père qui ne tarde pas à sombrer dans la folie, et s’est rendu compte qu’elle était enceinte. Elle doit s’affirmer et prendre la tête de ses possessions. Mais en tant que femme, elle est soumise à l’autorité des seigneurs de la guerre.
Takeo comme Kaede vont secouer les jougs qui les lient à la tradition : Kaede en prenant en main son destin, Takeo en refusant de se soumettre au sien qui l’attache à une Tribu assassine et inhumaine.
On retrouve dans ce second tome tous les éléments du premier avec autant de plaisir : une écriture riche et captivante, un rythme lent et fascinant qui font entrer le lecteur à l’intérieur de personnages qui lui sont vraiment lointains, voire froids, cette civilisation d’un Japon médiéval mythique nous étant étrangère tant sur le plan de la psychologie que des traditions. Lian Hearn sait nous rendre sensibles ces êtres barricadés derrière des masques et des codes rigides. La narration parfois suspendue, aussi lente que la neige qui tombe, contribue à l’étrange magie du récit. La belle histoire d’amour continue…

NB : ce roman est un roman de fantasy car Takeo a le pouvoir de se dédoubler, de se rendre invisible et d’entendre des bruits qu’aucune oreille humaine normalement constituée ne pourrait entendre.

Lian Hearn sur Mes Imaginaires

Le clan des Otori – 2 : les neiges de l’exil (Grass for His Pillow, 2003), Lian Hearn traduite de l’anglais par Philippe Giraudon, Gallimard Jeunesse, septembre 2003, 245 pages 18€

A lire aussi :

Mémoires d’un maître faussaire – Willi... Une couverture beaucoup moins tape-à-l’œil que les autres, élégante même, et c’est ce livre que je choisis parmi les quinze kilos arrivés le week-end ...
Les Lames du Cardinal / 1 – Pierre Pevel Depuis Wielstadt et Ambremer, Pierre Pevel nous propose de la fantasy non médiévale qui nous change un peu des éternels apprentis sans nom, des orphel...
Traquemort / 4 – Simon R. Green Owen Traquemort, ancien aristocrate, et ses amis sont venus à bout de l'Empire : la malfaisante Lionnepierre XIV a été renversée et le sort de million...
Animale la malédiction de Boucle d’Or – Vict... Qui était donc cette Boucle d’or, celle qui un jour entra sans gêne dans la maison des trois ours, toucha à tout puis s’endormit avant d’être surprise...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *