Jeunesse

Le visiteur de l’Anti-Monde – Jean-Pierre Andrevon

Andrevon-2.jpg

Joachim est un jeune garçon pas comme les autres : solitaire, rêveur, il a la tête dans les étoiles et le coeur en peine depuis que sa mère est morte, un an auparavant. Son père aussi a tout laissé tomber : le travail, les amis, et ils vivent tous les deux dans une petite maison en Camargue. Alors quand un jour Joachim aperçoit une étrange lumière venue du ciel, il veut en savoir plus. Sur son inlassable vélo, il se rend près de l’endroit où est tombé… quoi, un météorite? Non, plutôt une espère de grosse pierre plate qui bientôt se met à communiquer par télépathie avec Joachim… et c’est le début de l’aventure.

On aime beaucoup ce petit roman d’Andrevon car il a le don de peindre des personnages qui sonnent vrais. La vie du jeune Joachim sans sa maman est tout à fait crédible, ponctuée par la pitié des uns et l’indulgence des autres. Malgré sa peine, l’enfant sait jouer de ces avantages pour venir au secours de son ami, l’étrange pierre plate qui est en fait un Tore, un de ces nombreux êtres qui vivent dans les replis de l’espace, l’Anti-Monde, et que les hommes ne peuvent habituellement percevoir. Mais le Tore a été attaqué par des Vrilles qui cherchent à massacrer son peuple : dans l’espace aussi, c’est la loi du plus fort.

La fin en conte de fée est un peu regrettable (grâce à un bond en arrière, Joachim revient quelques minutes avant que sa mère ait son accident et parvient à l’empêcher) mais on conseille vivement ce roman à tous ceux qui ont la tête dans les étoiles, dès 10 ans.

Jean-Pierre Andrevon sur Mes Imaginaires

Le visiteur de l’Anti-Monde, Jean-Pierre Andrevon, Degliame (Le Cadran Bleu n°8), 2000, 170 pages, 6,40€

A lire aussi :

Le prince d’ébène – Michel Honaker Luther Sparren, 14 ans, a décroché une bourse pour étudier durant un an dans la prestigieuse école de Balmour. C'est dans cette célèbre Académie que l...
Sang maudit – Ange Uchronie, vampires, adolescents et monarchie : quel genre de roman peut-on écrire aujourd’hui avec de tels ingrédients ? On se méfierait bien, malgré ...
Douze ans sept mois et onze jours – Lorris M... Un père, un vrai, ça aime le baseball, ça a une grosse voiture rouge et un fils. Son fils lui doit aimer le baseball et s'appliquer à devenir un homme...
Malhorne / 1 – Jérôme Camut 2010 : au fin fond de la forêt amazonienne, l'équipe du professeur Adamov découvre la gigantesque statue d'un homme. Bientôt contacté par la mystérieu...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *