Ange et Démon – Philippe Halvick


Halvick-1.jpg

1366 : le démon s’apprête à conquérir le monde. Un ange exterminateur est envoyé pour l’arrêter. Au moment de s’affronter, ils sont statufiés par le sorcier Cornélius. Et débutent des siècles de muet face à face dans le fond d’une grotte oubliée. Quand un vulgaire voleur vient arracher la corne frontale du diable, là où résident ses pouvoirs, celui-ci se réveille, dans la douleur. L’ange se réveille elle aussi au moment où un collectionneur fou la sépare de ses ailes. Les deux ennemis jurent de se retrouver et de se tuer afin d’achever leur mission sur terre. Mais il faut d’abord récupérer la corne du démon, ce qui n’est pas une mince affaire car d’autres dangereux malfaiteurs sont également à sa recherche.
Si vous êtes amateur de films d’action où l’on zigouille à tour de bras, ce livre pour plaira sûrement. Très visuel, il enchaîne aventures et rebondissements, racontés tour à tour par l’ange, Angela, et le démon, Damien. Ni l’un ni l’autre ne manque d’humour et de ressentiment ; dialogues et réparties fusent à un rythme soutenu. Les personnages secondaires ne sont pas moins retors et presque aussi puissants, ce qui nous donne une intrigue bien structurée.
Cependant, les fautes de grammaire ( » Qu’elle ingrate  » !) et les erreurs typographiques sont trop fréquentes pour être passées sous silence et quelques maladresses prêtent parfois à sourire (est-il crédible que le démon désigne les inspecteurs qui le poursuivent sous le terme de  » policiers  » ?). La fin hollywoodienne n’étonne guère mais on retiendra ce livre pour son idée originale et son rythme qui ne faiblit jamais. On attend plus de rigueur et de cohérence (psychologique et dramatique) d’un bon texte, mais la personnalité et l’imaginaire y sont. Il y a incontestablement un style Halvick qui demande à être travaillé : on attend le prochain roman.

Ange et Démon, Philippe Halvick, Editions onLIVRE (Fantastic Fiction), novembre 2003, 259 pages, 20,90€

.
.

Pour recevoir un mail à chaque nouvel article publié :

.

Belle réussite : une vaste fresque sur le cinéma, mâtinée d'un complot multiséculaire ourdi par une minorité religieuse que l'on n'imaginait pas si machiavélique. Jonathan Gates, universitaire reconnu, raconte comment sa passion pour le réalisateur allemand Max Castle l'a conduit à découvrir une vaste machination. Le jeune Jonathan découvre l'amour…
Vous qui rêvez d'aventure et de merveilleux, n'hésitez pas, ce livre est fait pour vous. Quelques pages à peine lues et vous voilà transporté en Galnicie où le Coronador a décidé de marier sa fille unique, la princetta Malva, à un prince qu'elle ne connaît pas. Mais Malva, en raison…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *