Adultes

Jamais avant le coucher du soleil – Johanna Sinisalo

SinisaloVous n’avez certainement jamais buté sur un troll le soir, en rentrant du travail. Réjouissez-vous en car c’est ce qui arrive à Angel, jeune photographe dynamique, et personnage principal de Jamais avant le coucher du soleil. Sa vie en est bouleversée.

Angel s’attache à ce petit être plus que de raison, jusqu’à perdre son humanité. Car ce bébé, quasi nouveau-né, est malade et Angel souffre de ne pouvoir le soigner. Il contacte ses amis, invente des histoires incroyables pour que personne ne soupçonne la présence du troll Pessi chez lui : c’est un des grands carnivores qui peuplent notre planète, pouvant atteindre jusqu’à deux mètres à l’âge adulte et il est interdit, même en Finlande, d’en posséder un chez soi.

De subterfuges en manigances, Angel bâtit un rempart entre les curieux et le couple qu’il forme avec Pessi. Et le jeune homme s’enfonce insensiblement vers l’animalité, sur les pas de cette créature instinctive et primitive. Et le lecteur de le suivre dans son antre, à la fois attentif à la lente évolution du personnage et amusé par le ton humoristique des différents récits à la première personne. Car ces différentes voix mettent les événements en abîme et c’est très subtilement, par exemple, que l’auteur nous fait assister au massacre d’un cochon d’Inde par le troll, non par Angel qui y assiste mais par son ami qu’il a alors au téléphone : c’est à la fois habile et drôle. Comme le sont également les rapports entre Angel, homosexuel très courtisé, et ses différents ex et futurs ex. N’hésitez donc pas à plonger dans le folklore finlandais, terriblement plus pervers qu’on l’imagine.

.

Jamais avant le coucher du soleil (Ennen päivänlaskua ei voi, 2000), Johanna Sinisalo traduite du finnois par Anne Colin du Terrail, Actes Sud, avril 2003, 21€

A lire aussi :

Les Chroniques des Féals / 1 – Mathieu Gabor... Une source magique primordiale, l'Onde, a jadis abreuvé dix créatures fabuleuses : le Griffon, le Dragon, la Licorne, la Tarasque, la Chimère, le Basi...
Booming – Mika Biermann L'amateur de littérature de l'Imaginaire aime généralement à se perdre en des contrées étranges. Dans le meilleur des cas, celles-ci proposent un mond...
Le sot de l’ange – Christopher Moore Absurde, cocasse, délirant : aucun de ces adjectifs n'est de trop pour qualifier ce roman de Christopher Moore. Nous voilà à Pine Cove, petite bourgad...
L’autre ville – Michal Ajvaz Amis de l'étrange et du bizarre, L'Autre ville est fait pour vous. Le narrateur ayant découvert un livre aux caractères typographiques inconnus est pe...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

One Comment

  • keisha

    Parfait billet! J’aurais bien dû penser à fouiner chez toi pour cet avis. ^_^ Des passages un peu éprouvants, c’est sûr, mais jolie maîtrise de la narration (oui, au téléphone aussi)(et le changement de narrateurs) Depuis j’ai lu un des autres romans de l’auteur (pareil, bingo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *