Adultes

Cette chère humanité – Philippe Curval

Curval-1.jpgL’Europe du Marché commun s’est définitivement fermée au reste du monde en s’entourant de murs hauts de plusieurs kilomètres, réputés infranchissables. Belgacem Attia les franchit pourtant. Espion de la Ligue, il doit empêcher le Marcom de détruire toute la planète. En effet, la Compagnie a inventé le temps ralenti et peu à peu, le monde se détraque.
Philippe Curval met en scène un monde dépassé par sa technologie et des protagonistes qui cherchent à s’en protéger, en le fuyant. Qui dans les rêves, comme les oniromanciens et leurs adeptes ; qui dans le sexe et ses excès comme Sylvie la coprophage et Luis Llapasset, ministre de l’information, qui meurt de trop d’orgasme et de jeunesse ; qui dans un désir schizophrénique d’être Dieu, tel Simon Cessieu, président de la Compagnie du temps ralenti, qui rêve d’immobiliser le monde dans un éternel présent.
Cette Europe imaginée par Curval est à la fois délirante et très structurée. Les images les plus insolites, parfois dérangeantes, traversent les imaginaires de ces personnages ligotés dans une société castratrice. Dans ce monde protecteur, les enquêteurs, informateurs, commissaires et autres dénonciateurs se chargent de surveiller des habitants décérébrés par un pouvoir tenu secret : un cauchemar d’uniformisation où le Bien de tous est pensé d’en haut et la répression implacable. Cette chère humanité n’est pas une lecture facile mais reste d’une alarmante actualité malgré les années : inquiétant…

Philippe Curval sur Mes Imaginaires

Cette chère humanité, Philippe Curval, Robert Laffont (Ailleurs et Demain), 1976, 289 pages

A lire aussi :

Faerie Hackers – Johan Heliot Le roi Couleur règne sur Faerie. Les vaincus des Anciennes Batailles ont été jadis relégués au Rebut, là où règne l'Infrasombre, et dépouillés de leur...
American Fays – Fakhouri et Dollo Décollage immédiat pour le Chicago des années 20, 1920. Avec Al Capone et les leprechauns. Et celui qui me dit qu’il n’y avait pas de leprechauns à Ch...
Gagner la guerre – Jean-Philippe Jaworski J'ai raté la première publication de Jean-Philippe Jaworski, Janua Vera, alors laissez-moi vous dire que si c'est aussi votre cas, il ne faut pas négl...
Omale – Laurent Genefort Amees est Hodgqin ; Hanlorfaïr et Sikandaïrl sont Chiles; Kassul, Sheitane et Alessander sont des êtres humains. Sans se connaître, cinq d'entre eux...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *