Jeunesse

Les Maîtres des Brisants / 1 – Erik L’Homme

L'Homme 1Ce livre est dédié à Albator, héros de bien des trentenaires, également bercés par Goldorak et autres capitaine Flam. Et c’est bien un héros de l’envergure des célèbres navigateurs de l’espace qu’invente ici Erik L’Homme.
Capitaine et seul maître à bord du Rongeur d’os, Vrânken de Xaintrailles a le charisme et l’autorité qu’on lui suppose. Il a accepté à son bord trois jeunes stagiaires de treize ans, comme il se doit très différents les uns des autres. Il y a Xâvier, la tête à claque des quartiers chics, pourri gâté et condescendant ; Mörgane, jeune novice plutôt arrogante de l’ordre féminin des Frä Daüda, les devineresses ; et Mark, orphelin des quartiers pauvres, dévoué à son cher grand-père et sachant se défendre.
Tout ce monde-là embarque pour aller porter secours à Planète Morte qui vient d’être attaquée par les méchants de Muspell, que l’on prend un peu trop rapidement pour des barbares. Les trois jeunes adolescents que tout sépare finiront par bien s’entendre et même qu’ils parviendront à dénoncer un méchant complot et à seconder le capitaine Vrânken dans son combat final (enfin pas tout à fait puisque deux tomes suivront celui-là).

Rien de bien neuf dans ce scénario dont l’intérêt ne se trouve pas tant dans les situations et les personnages plutôt stéréotypés (caractères tranchés et opposés, antipathie première, prise de conscience de la valeur d’autrui, amitié, et même un peu plus puisqu’il s’agit d’adolescents?), que dans un goût de guerres intergalactiques un peu désuet. C’est, je crois, l’effet Goldorak. Qu’en penseront les jeunes lecteurs d’aujourd’hui ? Ils se laisseront certainement emporter par les personnages et l’aventure elle-même et entreront ainsi de façon finalement agréable dans le space opera. Car Erik l’Homme a un style simple et facile à lire, même s’il « science-fictionalise » de façon très artificielle certains noms communs et les prénoms de ses héros.
A partir de 10 ans, mais pas au-delà de 12.

Erik L’Homme sur Mes Imaginaires

Les Maîtres des Brisants – 1 : Chien-de-la-Lune, Erik L’Homme, Gallimard (Hors-piste n°17), mars 2004, 239 pages, 10€

A lire aussi :

La quatrième théorie – Thierry Crouzet Vous qui menez une vie de blogueur pépère, il est temps, si ce n’est fait, de vous interroger sur les enjeux du web. Si tout commence très vite dans L...
Les guetteurs d’Azulis – Eric Boisset Qu'est-ce qui s'est écrasé hier soir dans le massif des Bauges ? Un avion, vous répondra Abel Dos Santos, quatorze ans, qui a vu le crash de ses yeux ...
Les démons de Paris – Jean-Philippe Depotte J'aurais dû écrire mon billet dès lecture... J'ai laissé passer quelques jours et déjà l'histoire m'échappe, non pas qu'elle ne soit pas globaleme...
La montagne morte de la vie – Michel Bernano... Tout commence par un hypothétique voyage pour lequel le narrateur ne se souvient pas d'avoir signé. Comme tout être humain qui ne demande pas à vivre,...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *