Adultes

L’homme tombé du ciel – Walter Tevis

Tevis-1.jpg

La planète Anthéa, décimée par les guerres, ne compte plus guère que trois cents habitants. Pour tenter de la sauver, ses habitants envoient sur Terre un des leurs, qui devient dès lors Mr. Newton. Malgré de multiples difficultés d’adaptation, dont celles liées au corps ne sont pas les moindres, Newton acquiert une apparence humaine et s’intègre dans une société américaine où il parvient à faire fortune. Inventeur de génie, au QI jamais vu, il rassemble ingénieurs et techniciens de talent pour construire un vaisseau susceptible d’aller sur Anthéa et de ramener ses semblables qui se meurent. Miné par la mélancolie et la solitude (il ne peut dévoiler son identité et son projet sous peine de passer pour un envahisseur), Newton se met à boire et à perdre espoir…
Voici un livre à conseiller à tous ceux qui croient encore que la SF se résume aux extraterrestres gluants. La très forte densité psychologique de cet homme tombé du ciel donne à ce texte une dimension mélancolique et grave, une tonalité humaine incarnée en son temps par le grand et fragile David Bowie des années 70 (dans L’homme qui venait d’ailleurs de Nicolas Roeg).
Une bonne réédition.

L’homme tombé du ciel (The Man Who Fell to Earth, 1963), Walter Tevis, traduit de l’anglais (américain) par Nicole Tisserand puis Pierre-Paul Durastanti, Gallimard (Folio SF n°154), mars 2004, 269 pages, 6€

A lire aussi :

Cristal qui songe – Theodore Sturgeon A la fois étrange et inoubliable, ce roman de Theodore Sturgeon entraîne le lecteur dans un univers unique et complexe. Horty en est le héros, jeune o...
Premiers contacts – Anthologie Cette nouvelle anthologie de la collection "Autres mondes" nous invite à explorer le thème de l'Autre à travers la figure de l'extraterrestre. Dani...
Les guetteurs d’Azulis – Eric Boisset Qu'est-ce qui s'est écrasé hier soir dans le massif des Bauges ? Un avion, vous répondra Abel Dos Santos, quatorze ans, qui a vu le crash de ses yeux ...
Dernier meurtre avant la fin du monde – Ben... Eh bien voilà, on sait maintenant comment tout ça va finir : un grand boum et puis plus rien. Et c'est bien du ciel que viendra la fin, sous la forme ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *