Adultes

La Trilogie de l’Empire / 1 – Raymond E. Feist & Janny Wurts

Feist-2.jpg
Mara, dix-sept ans, est l’unique héritière du clan des Acoma. Son père et son frère ont été tués par l’ennemi ancestral de leur maison : Jingu, seigneur des Minwanabi. Sa vie ne sera centrée qu’autour de sa vengeance et de l’honneur des Acoma.
La jeune fille inexpérimentée (elle s’apprêtait à entrer au couvent) va devoir tout apprendre de la politique et de la stratégie. Pour jouer au Jeu du Conseil et se faire une place parmi les hommes, elle manigance, échafaude des plans pour affaiblir ses ennemis, déjouer leurs pièges et se faire des alliés. Elle ose manipuler la tradition et le code d’honneur sur lesquels repose toute la société tsurani. Enviée et détestée, elle ne peut compter que sur quelques proches pour sauvegarder l’honneur des Acoma.

Ce livre, premier volet d’une trilogie, est un cycle de fantasy politique dans un Japon médiéval imaginaire. Tout en étant indépendant, il est le parallèle du cycle des Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist, puisque le peuple tsurani est celui qui envahit le monde Midkemia, là où vit Pug de Crydee. Le personnage de Mara est beaucoup plus fouillé que celui de Pug : elle est fière, déterminée, capable de souffrir pour parvenir à ses fins, et de se montrer cruelle.
On regrettera uniquement que tous ses plans aboutissent toujours à son avantage : quelles que soient l’expérience, la violence et la puissance de ses ennemis, elle vainc toujours. Il s’agit cependant d’un bon roman que l’on proposera aux lecteurs à partir de 15-16 ans : les intrigues politiques y sont denses et complexes, les descriptions fouillées et l’action parfois lente car une part du suspense repose sur l’atmosphère sclérosée et hiératique de la société tsurani.

Cet article a été publié dans Lecture Jeune n°110-111, septembre 2004

Raymond Feist sur Mes Imaginaires

La Trilogie de l’Empire – 1 : Fille de l’Empire (Daughter of the Empire, 1987), Raymond E. Feist & Janny Wurts, traduit de l’anglais (américain) par Anne Vétillard, Bragelonne, janvier 2004, 402 pages, 22€

A lire aussi :

Running man – Stephen King Quand il donne dans la science-fiction, Stephen King peut être aussi bon, voire meilleur que dans l'horreur et le fantastique. Il s'agit plutôt ici ...
Désolation – Stephen King Livre à ne pas lire avant de partir pour un long voyage en 4x4 sur les routes désertiques des Etats-Unis. Sauf si vous aimez cauchemarder. Rêver de ...
Le temps n’est rien – Audrey Niffenegg... Henry souffre d'une maladie génétique rare, la chronodéficience. Résultat, il voyage dans le temps, bien contre son gré et sans guère de logique. Il...
La voie du sabre – Thomas Day Le Japon du 17ème siècle. Mikédi, douze ans est le fils de Nakamura Ito, seigneur de la guerre réputé et craint. Il est confié aux soins du samouraï...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot Maillard : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *