Nouvelles

Histoires de dinosaures – Ray Bradbury

Bradbury-1.jpg
Voici réunis en un seul volume les textes (nouvelles et poèmes) que Ray Bradbury a consacré à sa passion pour les dinosaures. Ces monstres préhistoriques le hantent depuis qu’à l’âge de 12 ans il a vu au cinéma Le Monde perdu, adapté de H.G. Wells. Il affirme, dans l’introduction que « sans les dinosaures, [sa] vie n’aurait sans doute mené à rien. Ce sont les dinosaures qui [l’]ont lancé sur la voie par laquelle [il allait] devenir écrivain« … Remercions donc les bestioles d’avoir tant inspiré le maître et plongeons nous vite, petits et grands dans ces textes qui, pour ne pas êtres inédits, n’en sont pas moins toujours aussi fascinants.
C’est un plaisir de retrouver ce splendide Tyrannosaurus rex gémissant son amour à une corne de brume… de remonter le temps avec Eckels, narrateur de « Un coup de tonnerre » pour un incroyable safari lourd de conséquences… et surveillez bien les enfants qui veulent devenir des tyrannosaures, il pourrait leur en coûter…

La véritable surprise du recueil réside dans les illustrations : Gallimard a fait appel à plusieurs illustrateurs, un pour chaque texte, qui offrent un intérêt supplémentaire au recueil. Certains sont très connus (comme Moebius), d’autres gagnent à l’être comme Overton Loyd qui fait danser tricératops, ptérodactyles et diplodocus avec une grâce et une légèreté non dénuées d’humour. Le trait de David Wiesner est également évocateur, sachant matérialiser l’univers onirique du jeune Ben.
Nul doute que les jeunes lecteurs, à partir de 11-12 ans prendront plaisir à se perdre et à découvrir ces mondes perdus, ces créatures d’hier qui nous semblent, le temps d’une lecture, si proches.

Cet article a été publié dans Lecture Jeune n°110-111, septembre 2004

Histoires de dinosaures, Ray Bradbury traduit de l’anglais (américain) par Pierre-Paul Durastanti, Gallimard Jeunesse, janvier 2004, 154 pages, 10,50€

A lire aussi :

Les hommes dénaturés – Nancy Kress Les produits chimiques font partie de notre vie ; un jour, ils signeront notre mort. A force d'avaler, toucher, renifler toutes sortes de molécules de...
La Belgariade / 1 – David Eddings La Belgariade raconte la vie de Garion et commence ici alors qu'il a six ans. Il vit heureux dans une ferme prospère auprès de sa tante Pol qui veille...
Le diable en gris – Graham Masterton Bragelonne commence sa nouvelle collection consacrée à l'horreur, "L'Ombre", avec un roman d'un des auteurs les plus vendeurs du genre : Graham Master...
L’alchimiste de Khaim – Paolo Bacigalupi Il faut une bonne dose de confiance pour ouvrir un livre à la couverture aussi moche que celle-là. Même la typo est à fuir. Dès lors, il ne reste plus...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *