Adultes

Viktoria 91 – Pierre Pevel

Pevel-1.jpg

Quatrième de couverture :
« Londres, 1891.
Un tueur rôde dans le quartier de Whitechapel.

     À la lueur blafarde d’un réverbère gît un bobby, le crâne défoncé… C’est un androïde que de braves londoniens s’apprêtent déjà à démonter !
     Reporter impétueux, Norman Latimer se lance dans une enquête délicate : quel rôle joue la mystérieuse Lady Audrey Burton ? Pourquoi se confie-t-elle à lui ? Craindrait-elle de faire appel à ScotlandYard ?
     Latimer est perplexe. Il se trouve confronté à d’étranges phénomènes. Heureusement, son vieil ami, l’inspecteur Doty, et Kate Harbuck, la prostituée au grand cœur, vont lui venir en aide, chacun à sa façon.
     Dans ce monde singulier, où les fiacres conduits par des cochers-robots sont attelés à des chevaux mécaniques, la ténacité de Doty et de Latimer sera mise à rude épreuve !« 

.

Whitechapel, quartier le plus pauvre et mal famé de Londres, fin du XIXe siècle. Des prostituées sont assassinées, d’autres sont portées disparues. Latimer, ancien militaire reconverti au journalisme à sensation enquête, sollicité par la belle et très mystérieuse lady Audrey Burton. Aidé par son vieil ami l’inspecteur Doty de Scotland Yard, le journaliste suit la piste des hommes en noir…

Très bon policier steampunk dans un Londres plus brouillasseux que jamais, où les androïdes ont remplacé les ouvriers et autres conducteurs de fiacres. L’action va bon train, on ne s’ennuie jamais et suit avec intérêt les traces de ce Latimer dans les rues mal famées de Londres. Pevel n’en fait pas trop dans la description ni dans l’explication : c’est comme ça qu’on l’aime !

Pierre Pevel sur Mes Imaginaires


Viktoria 91, Pierre Pevel, Imaginaires Sans Frontières, mai 2002, 186 pages, 12€

 

A lire aussi :

Cœur de pierre – Gauthier & Almanza Tourner les pages de Cœur de pierre est déjà un enchantement. Jérémie Almanza mêle noirceur et lumière dans des contours flous pour des personnages ...
Le camp – Christophe Nicolas Ce roman-là m’a prise le premier jour du printemps et m’a scotchée tout le dimanche dans mon fauteuil. A peine si j’ai mangé. Il fallait que je sache....
Bjorn aux enfers – Thomas Lavachery Retrouver Bjorn, c'est repartir au pays du froid, du courage et des défis. Devenu un morphir, c'est-à-dire un combattant quasi invincible, le jeune Vi...
Le shôgun de l’ombre – Jérôme Noirez... Où l'on retrouve l'enquêteur shogunal Ryôsaku, vous savez bien, celui qui se donne des coups de marteau sur la tête pour mieux réfléchir. Et à qui on ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *