Adultes

La maison du vampire – George Sylvester Viereck

Viereck.jpgErnest Fielding, jeune écrivain ambitieux, est fasciné par Reginald Clarke, comme le furent avant lui le peintre Ethel Brandenbourg et Abel Felton, jeune garçon talentueux. Mais alors que ceux-ci ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, le génie de Reginald Clarke brille plus que jamais sur New York et domine le monde artistique et culturel de ce début de 20ème siècle.
Tout admiratif qu’il est, Fielding n’en est pas moins extrêmement surpris quand il entend Clarke lire sa nouvelle pièce de théâtre qui est exactement celle qu’il a mentalement écrit. Avec l’aide d’Ethel Brandenbourg, le jeune écrivain comprend peu à peu que Clarke appartient à cette sorte de vampires que l’on dit psychiques : il peut absorber l’énergie créatrice d’autrui.

Ce texte de 1907 trouve ici sa première traduction française grâce à l’heureuse initiative de Jean Marigny, notre grand spécialiste ès vampires. Non seulement il fait date en matière de vampires psychiques (thème relativement peu abordé en littérature comme au cinéma), mais il se lit de plus avec plaisir, même s’il peut paraître daté sur certains points (la grandiloquence du ton, les relations amoureuses entre les personnages…). L’angoisse du jeune Fielding n’en est pas moins poignante et crédible car Viereck sait manier les accents du doute et les arcanes de la peur. Ses tentatives désespérées pour retrouver son intégrité intellectuelle et sauver son ami ont le charme envoûtant des causes perdues d’avance, auxquelles on croit pourtant. Une lecture agréable fleurant bon le passé et le maléfice.

La maison du vampire (The House of the Vampire, 1907), George Sylvester Viereck traduit de l’anglais (américain) par Jean Marigny, La Clef d’Argent, novembre 2003, 123 pages, 15€

A lire aussi :

La roue du Temps / 1 – Robert Jordan Tranquille la vie aux Deux Rivières : son auberge, son forgeron, son Conseil du village, constitué d'hommes et son Cercle des femmes avec à sa tête, l...
Les Cités des Anciens / 1 – Robin Hobb Une nouvelle série de Robin Hobb, ça ne s'ignore pas. Surtout lorsque celle-ci tisse des liens avec les précédentes, en particulier Les Aventuriers ...
Désolation – Stephen King Livre à ne pas lire avant de partir pour un long voyage en 4x4 sur les routes désertiques des Etats-Unis. Sauf si vous aimez cauchemarder. Rêver de ...
Quelques minutes après minuit – Patrick Ness... Conor, jeune adolescent, vit seul avec sa mère. Au début, personne ne savait, puis petit à petit, ça s'est su : la mère de Conor est atteinte d'un can...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *